Mentorat par des pairs du programme de transition et de rétablissement (PTR)

Des pair-mentors formés collaborent avec des prestataires de soins de santé pour identifier les besoins spécifiques des patients et planifient le soutien / les ateliers du PTR susceptibles de promouvoir la stabilité et le rétablissement à long terme.

Afin de recevoir un soutien du programme de transition et de rétablissement (PTR), les patients doivent être référés par leur thérapeute principal (psychiatre, infirmier, ergotherapeuthe ou autre personnel clinique). Le PTR a pour mandat d’offrir un soutien personnalisé d’une durée d’environ 3 mois. La durée et la fréquence de la participation sont déterminées lors de l’entretien initial d’évaluation des besoins du patient avec un pair-mentor.

Rôle du pair-mentor

  • Servir de modèle et aider à développer des compétences efficaces d’adaptation, de relations interpersonnelles et de vie.
  • Aider des pairs à explorer les ressources communautaires et personnelles qui seraient bénéfiques pour leurs besoins spécifiques.
  • Aider à éliminer la stigmatisation et l’isolement dûs à la maladie mentale et de la toxicomanie, qui peuvent entraver la guérison et augmenter les risques de rechute.
  • Se considérer comme un élément essentiel des services de santé mentale, en veillant à demeurer dans les limites de leur propre mandat et à renforcer le mandat des autres fournisseurs de services.

Comment un patient entre-t-il en relation avec un pair-mentor?

 

Le fournisseur de soins de santé et le patient remplissent le FORMULAIRE DE RÉFÉRENCE et le renvoient à la boîte aux lettres du PTR (à la Maison Griffith Edwards ou à l’Institut Allan Memorial).

Un pair-mentor contacte le patient par téléphone ou par courriel pour organiser un entretien d’évaluation des besoins.

Lors de la première réunion, le pair-mentor et le mentoré remplissent ensemble un FORMULAIRE D’ÉVALUATION DES BESOINS (Identification des intérêts, des objectifs et des objectifs). Ils décident également du moment et de la fréquence des rencontres (hebdomadaire / bi-hebdomadaire).

Ils remplissent ensuite 2 copies du FORMULAIRE DE CONSENTEMENT POUR PAIRS (expliquant la politique de planification et de communication, la confidentialité, les plans d’urgence, etc.). Une copie est conservée par le pair-mentor dans un fichier, l’autre appartient au mentoré.

Le pair-mentor contacte le clinicien référent pour confirmer que la relation pair-mentor / mentoré a commencé. Le pair mentor informe également le clinicien lorsque la relation touche à sa fin.

Formulaires de référence
PTR Formulaire de référence – Centre Griffith Edwards : Unité des dépendances
PTR Formulaire de référence – Institut Allan Memorial